Historique

Décembre 2001 : Antoinette Lecampion et Sylvie Dauter, violoniste et pianiste, fondent Le Piano Ambulant et font construire la remorque.

Eté 2001 : les deux fondatrices partent pour une tournée de concerts dans les villages du Gers, aidées de François Salès alors présentateur-régisseur. Elles sont suivies par Laurent Duret qui réalise un reportage pour France 3.

Eté 2003 : la compagnie s'agrandit : se joignent au duo violon-piano initial une flûte, un hautbois et un violoncelle.
La ville de Lyon achète neuf concerts, donnant ainsi l'élan pour la création des premiers concerts-lectures dont "Les figures de l'effroi".

Eté 2004 : la compagnie présente son spectacle "La boîte à joujoux" lors d'une tournée dans le Vercors, l'Ardèche et le Cantal.
2005 : le spectacle "La boîte à joujoux" est approfondi dans le cadre d'une résidence au "Festival des Nuits d'été" en Savoie. Quelques rencontres essentielles se font à cette occasion. Bénédicte Ober, metteur en scène, et Pierre-Yves Boutrand, éclairagiste, nous permettent de mettre la touche finale au spectacle.

La création du spectacle "Une année" est soutenue par la DRAC et programmée lors des festivités lyonnaises "Tout l'monde dehors".
Collaborations pour ce spectacle : Pierre-Yves Boutrand met en place les lumières, Céline Pigeot signe une création costumes et Charlie Adamopoulos réalise une mise en espace sonore. Une commande est passée à la sculptrice lyonnaise Anne Mangeot pour les représentations au parc de la cerisaie à Lyon (12 sculptures autour de Tierkreis de Stockhausen)

En 2006 deux créations voient le jour : un concert-lecture "Invitation au voyage" présenté dans le cadre des Saisons Culturelles 2006 du Conseil Général du Rhône et un spectacle "Nouvelles de guerres" avec l'aide de la DRAC Rhône-Alpes, créé lors d'une tournée en milieu rural, avec le comédien Jean-Marc Avocat.

En 2007, le groupe présente sa création "Petrouchka" d'après Stravinsky pour la première fois à Lyon. Ce spectacle est le résultat d’un an de travail (transcription de la partition, montage avec d’autres œuvres de Stravinsky, répétitions musicales, travail de mise en scène…) La mise en scène est signée André Fornier.

En 2009, "Séance" est créé à la Médiathèque de Vaise puis au CNSM de Lyon, avant de partir pour une tournée en milieu rural dans le cadre du festival "Labeaume en musique".
Deux résidences en compagnie du compositeur Frank Krawczyk ont permis l’élaboration de ce spectacle, séance de cinéma atypique, comme un hommage au travail des monteurs, véritables maîtres du rythme, organisateurs du temps – préoccupation toute musicienne.

L'année 2009 voit la création du spectacle "Ailleurs" autour de l'oeuvre de Henri Michaux en compagnie du comédien Marc Feuillet et de la metteuse en scène Lili Barbier. Création à Lyon, puis représentations en milieu rural.

En 2010 et début 2011 "Les fabuleuses aventures d'Háry János", d'après l'opéra Zoltan Kodaly, sont créées lors de la "tournée des bars" dans cinq cafés à St-Etienne, Lyon et Chabrillan. La mise en scène est de André Fornier, le rôle titre tenu par le comédien Marc Feuillet. Le spectacle part en tournée dans de nombreuses villes.

En 2011 et 2012 deux formes légères voient le jour : "Les animaux de tout le monde", pour une comédienne et une violoniste, et "Soirée à l'Eden-cinéma", pour une pianiste et un projectionniste.

En novembre 2012, après deux ans de travail le Piano Ambulant crée "Sur le Ring" à Paris et Lyon. Le pari un peu fou de donner à entendre la Tétralogie de Wagner à six musiciens et en moins de deux heures est relevé ! L'accueil public et critique se révèle très enthousiaste.

En 2014 création de "Galimatias !", mis en scène par Claire Truche. Avec pour matériau musical les trois ballets soviétiques de Chostakovitch, l'ambition est de mettre en scène les rapports tragi-comiques de la création musicale et du régime stalinien.

En 2015 création de deux formes satellites à notre travail sur Wagner : "Le tribut de la loutre" pour deux musiciens conteurs et dispositif électronique, et "Comment Siegfried tua le dragon, et caetera", version familiale de "Sur le Ring".

Fin 2015 enregistrement d'un CD illustré du programme "Comment Siegfried tua le dragon, et caetera". Illustratrice : Vergine Keaton, prise de son et montage : Antoine Mercier, narratrice : Jessica Pognant.

En 2016 parution du CD "Comment Siegfried tua le dragon et caetera" chez le label Paraty, distribué par Harmonia mundi.

Février 2017 création du spectacle "Le lac d'argent" d'après Kurt Weill, mis en scène par Gilles Chabrier.